Didier Ithursarry Quartet ?>

Didier Ithursarry Quartet

Le nouvel ensemble de Didier Ithursarry marque la page de la maturité chez cet artiste qui aujourd’hui n’a plus à se présenter, tant il apporte de son talent et de sa connaissance à chaque fois qu’il se produit sur une scène ou dans un studio. La variété, les musiques du monde, le jazz, la musique contemporaine, les musiques du Pays basque, la chanson française bien sûr, autant de domaines que de variations possibles pour Didier Ithursarry qui sait se faire entendre et se faire reconnaitre dès lespremières notes même murmurées.

Il est une couleur irisée, une empreinte profonde, une écoute remarquable, une générosité simple et rare, et en même temps que tous ces qualificatifs que chacun des musiciens qui l’a côtoyé pourrait lui accorder tout à fait naturellement, il est aussi un musicien qui doute, prêt à tout remettre en question, toujours sur la ligne, avec ce qu’il faut de cette délicatesse qui donne à entendre ce qu’il faut entendre et ce, de manière stupéfiante. Il y a chez lui dans le moment de jeu, une extra- lucidité, une présence hors du commun !

Il veut aujourd’hui transmettre et partager ce savoir-être musical qu’il assume de mieux en mieux, avec 3 autres musiciens choisis pour leur sympathie dans le sens de la vibration commune à l’univers proposé. Jean-Charles Richard au saxophone, John Quitzke à la batterie et Màtyàs Szandai à la contrebasse sont les complices qu’il a invités pour leurs qualités de musiciens, d’hommes d’expérience et de voyage.

Le répertoire est déjà écrit, aux premières notes entendues, c’est un bouillon délicieux bouillonnant, composé de terre et d’eau, de feu, d’épices et de lyrisme. Les noms de pièces sont mystérieux comme «la Porte», «là», «Mali», «Arin Arin», «Habanera pour F.B», «l’antichambre», «Oihan song», «Kantuz», …., c’est bien la porte de son intimité artistique qu’il veut nous ouvrir cette fois.